Accueil Politique Evolution institutionnelle - Quand Autonomie rime avec Assumer
Charger d'autres écrits dans Evolution institutionnelle

3 Commentaires

  1. citizen

    26 septembre, 2009 à 20:18

    Pascal désiré, c’est vous qui dites que c’est une contradiction.
    Tout d’abord je n’ai pas fais un copié-collé pour faire un copié-collé, je l’ai fais simplement pour illustrer de façon claire, nette et sans aucune ambiguité, le comportement méprisant et je m’en foutiste du gouvernement français vis à vis des collectivité qui ont fais le choix de l’autonomie.
    Il est important de ne pas cacher volontairement aux martiniquais cette réalité, le gouvernement considèrent que l’autonomie doit être assumée et non assistée comme vous et vos collègues partisans de l’autonomie voir de l’indépendance semblez le vouloir.
    Comme vous dites, diantre, comment se fait il que l’on ne veuille pas de l’assistanat dans le cadre de l’article 73 et que cette assistanat soit la règle dans le cadre d’un statut d’autonomie renforcée régie par l’article 74, vouloir d’une autonomie assistée c’est le comble de l’illogisme, mais forte heureusement que l’Etat français ne participe à un tel fleuve d’ineptie et d’incohérence.
    L’autonomie, on doit l’assumer, un point c’est tout, et le situation du budget ultra déficitaire de la COM de Saint-Martin et cela à trois mois de la fin de l’année, donc à trois de nouvelle rentrée fiscale en est criante, voir hurlante.
    Et maintenant on voudrait cacher la vérité aux martiniquais, ne pas leur faire état de la situation catastrophique et agonisante des collectivités française régies par l’article 74, mais forte heureusement que l’on est « encore » en théorie en démocratie, et que la vérité finie toujours par ce savoir.
    Et puisque vous voulez tant prendre exemple sur les régions, Canarie, Madère et Açore, là encore c’est le comble du ridicule et de l’illogisme.
    Ces régions déjà qu’elles ne sont pas régies par la même constitution que la notre et surtout font parties de pays différents du notre ( la France), pays qui non certainement pas la même approche de la notion d’autonomie que l’Etat français, dès lors envisager de les prendre pour modèle est de la pure malhonnèteté intellectuelle et c’est vouloir tromper et gruger en profondeur la population martiniquaise.
    Enfin est il encore besoin de rappeler que ces régions du Portugal et de l’Espagne se sont vus strictement interdit par la constitution de leur pays respectif de mettre le moindre dispositif restreignant la règlementation européenne sur la libre circulation des biens et des personnes
    , en somme ces régions n’ont aucunement le droit de mettre en palce des mesures afin de privilégier l’emploi local et de protéger le foncier, dispositifs au coeur des arguments des partisans du passage à l’autonomie de l’article 74.
    Puisque vous détestez les copiés-collés, en voici un qui certifie mes propos:
    « Il est à souligner que la Constitution portugaise interdit aux régions autonomes d’établir des restrictions à la circulation des personnes et des biens entre ces régions et le reste du territoire national (sauf en ce qui concerne les biens en cas de mesures dictées par des exigences sanitaires), ou de réserver l’exercice d’une profession ou l’accès à la fonction publique à des personnes nées ou domiciliées dans la région.
    http://www.montraykreyol.org/spip.php?article2993 »
    Donc, je ne vois toujours pas ce qui vous permmet de prendre ces régions européennes, situées à proximité de l’europe et considérer comme géographiquement européenne et non situées à 8000 km, comme des modèles que l’on pourrait suivre.
    SVP un peu de logique, ça vous fera du bien….

    Répondre

  2. Pascal Désiré

    26 septembre, 2009 à 16:18

    Outre qu’il est plus facile de faire un « copier-collé » que de chercher à savoir comment fonctionnent d’autres régions autonomes de l’Union Européenne, on constate une contradiction chez les anti-automistes : ils ont toute confiance dans la France pour assurer leur avenir et dans le même temps il lui prêtent toute sorte de mauvaises intentions en cas d’évolution statutaire. Mais diantre, la responsabilité est-ce un gros mot ?

    Répondre

  3. citizen

    25 septembre, 2009 à 23:34

    J’ai trouvé sur le site bondamanjak un article de victorin lurel qui traduit fidèlement l’idéologie du gouvernement vis à vis des collectivités qui demandent plus d’autonmie:
    Situation financière de la COM de Saint-Martin
    Vendredi, 25 Septembre 2009
    Victorin LUREL, député de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy interpelle le Gouvernement face à la situation particulièrement dégradée des finances de la Collectivité d’Outre-Mer de Saint-Martin.

    En effet, bien que voté en apparence en excédent de 24 millions d’euros, le compte administratif 2008 comportait de nombreuses zones d’ombre que le Conseil Economique, Social et Culturel de Saint-Martin et les membres de l’opposition de la COM, n’avaient pas manqué de relever.

    A ce jour, faute de trésorerie suffisante pour assurer son fonctionnement jusqu’à la fin de l’année, et en dépit des nombreuses mises en garde, la COM de Saint-Martin devra avoir recours au découvert bancaire et autres artifices ruineux pour les finances publiques de la collectivité pour assurer des dépenses aussi simples que le paiement de son personnel et de ses prestataires.

    C’est au total près de 20 millions d’euros qui manquent cruellement dans les caisses de la COM et qu’il faudra nécessairement recueillir avant les recettes fiscales attendues.

    Le Gouvernement ne semble pas avoir pris la correcte mesure de la situation. Il doit dépasser le cadre du simple accord de principe et chiffrer sa contribution pour le redressement des finances de la COM.

    Ce nouvel épisode illustre encore une fois l’attitude équivoque du Gouvernement envers les collectivités qui sollicitent et obtiennent plus d’autonomie. « C’est une véritable non-assistance à collectivité en péril ».

    Victorin LUREL

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- COMMUNIQUE

Le SDU-CLIAS/FSU MARTINIQUE (syndicat départemental unitaire des Collectivités Locales, In…