Accueil Politique Evolution institutionnelle - UMP Martinique notre position est claire : C’est OUI le 24

- UMP Martinique notre position est claire : C’est OUI le 24

UMP Martinique - Pour le 24 c’est OUI.

Il y a une volonté de désinformation sur cette assemblée unique, gouvernant une collectivité unique, dont Georges Virassamy nous a fait une incroyable démonstration de la plus parfaite mauvaise foi, pour ne pas dire de la plus totale incompétence sur l’amalgame entre statut (réglé le 10) et simplification administrative .

Aujourd’hui nous avons un empilement de collectivités territoriales: région, département, communes , syndicats , communautés de communes, tous appelés génériquement « collectivité ».

Ceci pose un sérieux problème à la Martinique qui malgré le fait d’être un seul département se voit alourdi d’un nombre trop important d’élus,connaît un enchevêtrements de compétences qui paralyse l’action publique en accentuant l’inefficacité administrative.

La réforme proposée est de créer une seule entité, regroupant les compétences des deux, et toutes leurs compétences, avec un seul président, 50 élus au lieu de 80; et des élus représentant un territoire alors qu’aujourd’hui les élus régionaux ne représentent qu’un parti.

Ce sera plus simple et plus efficace maintenant que la MARTINIQUE est sécurisée législativement.

Pour avoir des délégations de compétence il n’y aura plus besoin que le CG et le CR se mettent préalablement d’accord sur les compétences à demander.Les élus de l’assemblée unique voteront définitivement.Le contre-pouvoir sera assurée par une opposition qui ne pourra plus fermer les yeux sur les magouilles car qui est le contre-pouvoir de Marie-Jeanne aujourd’hui ? Ce n’est pas le fait d’avoir deux assemblées qui nous garantit cela !

Cette réforme est du bon sens administratif et politique. A moins de vouloir faire le jeu d’Alfred Marie-Jeanne et des incompétents du MIM/CNCP

On supprime aussi une succession d’élections et par conséquent de finasseries politiciennes.

L’ALSACE demande d’ailleurs la même chose et NUL n’y voit un piège de Sarkozy. A part sans doute Bayrou et le Modem !

Chantal MAIGNAN

Charger d'autres écrits dans Evolution institutionnelle

16 Commentaires

  1. ERIC

    24 janvier, 2010 à 10:52

    Quand serons nous respnsables? Quand arrêterons nous de nous faire peur ?
    Alors que la réforme Balladur ne sera pas applicable aux DOM puique 2 Assemblées avec les mêmes élus et 2 presidents (fonctions non cumulables) c’est imposssible et même si ç’était possible confusant, stérile _ à quoi servirait d’animer les mêmes des logiques différentes si ce n’est de créer des jeux d’acteurs encore plus forts qu’aujourdhui avec et non porteur de la responsabilité tant demandée.

    Alors, osons !!! et rendons responsables un exécutif devant les martiniquais pour ce qu’il aura ou non apporté à la mise en oeuvre de projets ou adaptations réglementaires votés par les élus, tout en étant sécurisés par l’identité légisalative de l’article 73

    Répondre

  2. superbaloo972

    15 janvier, 2010 à 13:58

    Mme maignan, ou est ce ecrit dans cette collectivité unique qu il y aura 50 élus au lieu de 80?
    avec la réforme balladur, on est sur que les élus seront diminué de moitié!!!!
    donc 40 élus seulement!!!
    Mme maignan, ne serait- ce pas votre poste que vous essayez de sauver??
    Nous savons tous que la droite n existe pas en martinique, en réduisant les poste d’élus de moitié, on signe votre arret de mort!!

    Répondre

  3. Dixit

    15 janvier, 2010 à 2:22

    C’est ca et Mme Maignan s’imagine que l’économie repartira quand nous aurons voté comme un seul homme avec les autonomo-indepandistes ? Et bien c’est exactement le contraire qui va se passer si nous suivons vos instructions Madame, car, pour qu’un investisseur – qui est vous et moi, c’est à dire tout un chacun – puisse investir il lui faut soit la sérenité, soit le pétard, les deux moyens provoquant l’euphorie ou meme l’inconscience. Pas d’investissements en vue donc, tant que la confiance ne sera pas rétablie à long terme, ok ? NON le 24 et c’est tout.

    Répondre

  4. Hermine

    15 janvier, 2010 à 1:23

    Pas de lendemains tristes. J’ai voté NON le 10 et je voterais NON le 24/01 (vote de bon sens)

    Répondre

  5. Bitaco

    14 janvier, 2010 à 12:36

    NE PERDONS LE NORD !

    1/ LA COLLECTIVITE UNIQUE SERA-T-ELLE EXCLUE DU REGIME DE L’IDENTITE LEGISLATIVE ?
    Impossible : car elle ne serait pas non plus dans la spécialité législative de l’article 74. Vide juridique invraisemblable. Le principe juridique de base (voir art 72-3 2ème alinea de la Constitution)est sans discussion celui qui garantie l’identité législative figurant dans le paragraphe 1 de l’article 73.
    Il ne faut pas se laisser distraire par des « spécialistes » du droit qui sont divisés entre eux, et changent d’avis tout le temps.

    2/ FAUT-IL ATTENDRE LA REFORME BALLADUR ? ?
    Que dit le rapport Balladur (page 126 à 129)? Il écarte le principe de l’assemblée unique et propose …une collectivité unique ! Il n’y a rien à attendre d’une réforme générale dont nous ne savons pas ce qu’elle fera pour l’outre-mer.
    Il ne faut pas risquer de reconduire 2 collectivités se regardant en chiens de faïence. On n’a perdu que trop de temps pour le développement de la Martinique. Il faut sans délai adopter un système institutionnel performant.

    3/ ET L’EUROPE ?
    Le traité de Lisbonne a remplacé le traité d’Amsterdam le 1er décembre 2009, et pour les RUP il parle de « la Martinique » sans reprendre « département » comme avant. Par conséquent rien ne peut changer

    NE NOUS PERDONS PAS DANS DES DISPUTES PRO OU ANTI SARKOZY : LA PUISSANCE DE NOTRE VOTE DU 10 JANVIER DONNERA A NOTRE OUI DU 24 UNE FORCE POLITIQUE QUE PERSONNE NE PEUT PERVERTIR !

    Répondre

  6. Etienne

    14 janvier, 2010 à 9:54

    L’UMP et les partis de droite à quelques exceptions près comme Chalono et Laventure a besoin d’une aide psychologique et de faire preuve d’un peu plus d’honneteté
    Pour ce qui est de l’aide psychologique ils sont victime de la pensée unique et du politiquement correct qui a même atteint le petit Nicolas de l’Elysée. Cette pensée est de dire on ne peut pas gérer la Martinique comme la Corrèze. Donc il faut l’autonomie. Pouquoi ils sont incapables de nous expliquer.
    Messieurs vous vous trompez. Pour gérer il faut ête honnête, compétent et penser collectif plus que personnel. Point à la ligne. Un originaire de l’Europe peut bien gérer la Martinique comme un originaire de Martinique peut gérer la Corrèze s’ils ont ces qualités. Il y a des exemples même et ils pourraient être plus nombreux si les hommes politiques de tous bords n’étaient pas atteint de ce syndrome.

    Pour ce qui est de l’honneteté ils faudraient qu’ils aient le courage de dire que la création de structures locales a pour unique but de se replier sur eux même financièrement et intellectuellement.
    Si je suis élu UMP il faut que je demande des fonds à l’UMP et que je me fasses reconnaitre par les structures UMP. Si je suis FMP je gère mes fonds et je suis le petit roi de ma structure. C’est comme AMJ qui veut être président de la républque quitte à l’être d’un pays ruiné et soumis à une dictature implacable plutôt que d’être un des 25 présidents de région d’un grand état regroupant plusieurs peuples
    Et ces braves UMP FMP ne se rendent pas compte qu’ils fond le jeu du MIM lorsqu’ils déclarent fièrement l’UMP Paris ne viendra pas donner d’ordre chez nous

    Un grand non le 24 leur permettra peut être de sortir de cette boite ou ils se sont informés

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

L’EMPLOI DANS LE CADRE DE L’AUTONOMIE EN POLYNÉSIE

La situation de la Polynésie française et les différences de niveaux de développement avec…