Accueil Politique - « Une manipulation politique dans le dos du peuple »

- « Une manipulation politique dans le dos du peuple »

amjlaproportionnelleintgrale.jpgDéclaration du Groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants, à l’occasion de la conférence de presse de ce vendredi 8 octobre 2010 en Martinique.

UN CONGRES EN FIN OCTOBRE 2010 POUR QUOI FAIRE ?

« Le 30 septembre dernier, nous avons appris, par les ondes, à l’occasion d’une des nombreuses interviews données par l’actuel président du Conseil Régional, depuis Paris, sa décision de convoquer unilatéralement une réunion du Congrès des élus départementaux et régionaux, sans concertation préalable de quiconque.

Daniel Marie-SainteOutre les réserves objectives liées au caractère unilatéral et intempestif de cette décision, on peut légitimement s’interroger sur l’opportunité d’une réunion de congrès dans cette période. Pourquoi un congrès en fin octobre ? Pour quoi faire en réalité ?

La convocation du congrès dans cette période est inopportune. Nous estimons faut aller jusqu’au bout du processus d’évolution institutionnelle actuel qui doit se conclure par la création d’une Collectivité Unique démocratiquement validée par le Peuple Martiniquais, le 24 janvier 2010.

Dans l’intervalle, toute manœuvre dilatoire, de nature à retarder cette évolution maintes fois réclamée, constitue un déni de démocratie.

Le premier argument brandi par le PPM pour justifier cette convocation est qu’il importe de réclamer de nouvelles compétences, car celles prévues lors de la consultation du 24 janvier 2010, seraient insuffisantes ! Est-il besoin de rappeler que s’il n’a pas été prévu de nouvelles compétences lors du vote du 24 janvier, c’est en grande partie à cause de ceux là mêmes (PPM) qui aujourd’hui veulent aller les demander en catimini dans les cabinets parisiens des ministres, sans que le Peuple soit ni informé, ni consulté.

Les élus du groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants, ne cautionnent pas une telle manipulation politique organisée dans le dos du Peuple !

Le second argument présenté par les partisans d’un congrès dès la fin de ce mois est tout aussi infondé. Ce congrès serait destiné à informer les élus sur les travaux de la Commission mixte ad hoc où ne siégeaient que 20 élus sur les 86 !

A-t’on besoin d’un Congrès pour cela ?

Nous rappelons que la Commission mixte ad hoc était constituée d’une délégation d’élus du Conseil Général d’une part et du Conseil Régional d’autre part, représentant toutes les tendances politiques siégeant au sein de ces Assemblées !

S’il est vrai que des comptes-rendus des travaux doivent être faits, nous considérons qu’ils peuvent parfaitement être réalisés au sein de chacune des Assemblées, lors de leur réunion plénière ordinaire !

Le Congrès des élus départementaux et régionaux n’a été prévu par le législateur en Guyane, Guadeloupe et Martinique que pour élaborer des projets d’évolution institutionnelle à proposer au président de la république en vue d’une consultation du Peuple concerné !

L’actuel président de la Région Martinique a-t-il décidé de faire organiser une nouvelle consultation populaire avant même qu’une suite soit donnée au vote du 24 janvier en faveur d’une « Collectivité Unique regroupant les compétences actuellement dévolues au Département et à la Région tout en demeurant régie par l’article 73 » ?

Aujourd’hui, la balle est dans le camp du gouvernement français qui devra, en prenant en compte le vote largement majoritaire des électeurs Martiniquais, exprimé le 24 janvier dernier, transmettre le projet de loi à nos 2 collectivités, pour avis, puis au Parlement pour adoption afin que la Collectivité Unique soit mise en place en 2012 !

Les élus du groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants n’acceptent pas d’être complices de la tentative de l’actuel président PPM de détournement du vote majoritaire des Martiniquais et appelle nos compatriotes à la plus grande vigilance. »

Pour le Groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants

Daniel MARIE-SAINTE Vice président du Conseil Régional de Martinique

Charger d'autres écrits dans Politique

10 Commentaires

  1. joseph Virassamy

    12 octobre, 2010 à 17:37

    Reponse à YLM

    Vous avez parfaitement vu.

    C’est plutôt de la sympathie que j’éprouve en ce moment pour l’homme, avec cette volonté du PPM de l’abattre.

    Du reste ,il s’est enfin rapproché d’un discours réaliste, en pointant lui aussi, ce que nous disons depuis longtemps: l’aventure institutionnelle comporte de risques financiers considérables. C’est bien beau de crier: responsabilité, responsabilité !! mais quand il faut mendier pour cela, je ne connais pas de responsabilité dans la mendicité, pas plus que de fierté autonomiste en position de quémandeur.

    De plus je pense que cette affaire de congrès est la première grosse faute politique de LETCHIMY, qui a ainsi remis en selle Claude LISE, faisant ainsi de ce dernier mon meilleur allié pour mettre à bas cette Collectivité « sui généris ».

    Mais si je pense pouvoir y parvenir tout seul, je préfère y aller avec d’autres.

    JV

    Répondre

  2. ylm

    12 octobre, 2010 à 15:38

    Claude Lise va-t-il se réveiller ?

    Critiquer à tout berzingue ou bien SL ou ou bien CL, selon sa préférence, c’est faire preuve de légèreté. Dans cette affaire, il n’est pas honnête de charger une partie et non l’autre. En matière de politique politicienne, les trois protagonistes ont du répondant. Personne n’est innocent. SL veut manifestement consolider l’avantage pris sur AMJ. Et continuer l’élimination de Lise. Ce objectif purement politicien est sans doute le principal objectif d’une nouvele réunion du congrès.

    Mais qu’on fasse attention au sénateur-président, il va finir par devenir un martyr aux yeux des Martiniquais, d’autant plus que les critiques qui lui sont faites sont souvent marqués par la rancoeur. Jusqu’à présent il se trouvait entre le marteau SL et l’enclume AMJ. Ce dernier étant affaibli, il lui est plus difficile d’imposer sa loi à son ami. « Pas chien », AMJ pourrait parfaitement renvoyer l’ascenseur à Lise, si nécessaire. Il ne resterait plus à ce dernier que le marteau qui le frappe depuis 10 ans. Ce n’est pas rien, mais les choses sont ainsi faites qu’à force de se faire taper dessus il pourrait attirer la sympathie. Les Martiniquais n’aiment guère la profitation. N’est-il pas vrai qu’en politique les vainqueurs sont toujours magnanimes ? Par ailleurs, la lutte entre les hommes est à ce point acharnée qu’une victoire de CL aux futures cantonales le rendrait très dangereux comme candidat à la présidence de la collectivité unique. …Ou à la mairie de Fort-de-France.

    Claude Lise parle aujourd’hui un langage modéré, celui correspondant au vote du 24 janvier. Son vrai langage, j’en suis persuadé. En effet, des trois protagonistes il est certainement le moins autonomiste et, pour l’ensemble de la gauche, celui qui est le plus proche du vote du 10 janvier.

    Songeons qu’avant ses malheurs (au cours duquel il est néanmoins demeuré président du département et sénateur), il avait été l’homme politique le plus populaire.

    Répondre

  3. FALL FRETT

    12 octobre, 2010 à 10:00

    DOMUS.
    Il a fait reculer S.Letchimy, certes, mais il y a pas de fumer sans feu. Je trouve bizarre que AMJ indépendantiste notoire se métamorphose aujourd’hui en grand défenseur de l’article 73.
    Il a la rancune tenace.

    Répondre

  4. domus

    10 octobre, 2010 à 21:12

    FALL FRETT : « AMJ ne digère pas son éviction à la tête de la Région ».
    Mais il vient de marquer un point : il a fait reculer SL.

    Répondre

  5. Tolérence

    10 octobre, 2010 à 19:03

    Le règlement du congrès prévoit que « Art. L. 5915-1. – Le congrès des élus départementaux et régionaux délibère de toute proposition d’évolution institutionnelle, de toute proposition relative à de nouveaux transferts de compétences de l’Etat vers le département et la région concernés, ainsi que de toute modification de la répartition des compétences entre ces collectivités locales. »

    Il est donc totalement légitime de convoquer un congrès, non pas pour des compétences de type 74, mais pour définir les compétences pouvant faire l’objet d’habilitation, comme cela aurait déjà pu être le cas par la Région ou le Département.

    Cela ne serait en rien ne pas respecter le vote des Martiniquais.

    Le MIM et le RDM craindraient-ils que dans un vote à bulletin secret les décisions prises ne soient pas celles qu’ils défendent sur les modalités de mise en oeuvre de la nouvelle collectivité ?

    Répondre

  6. FALL FRETT

    10 octobre, 2010 à 18:04

    AMJ ne digère pas son éviction à la tête de la Région.

    Répondre

  7. José

    10 octobre, 2010 à 14:47

    Messieurs du MIM.Pourquoi, avez vous peur de débattre face au peuple de vos convergences et divergences somme toutes mineures dans cet espace démocratique qu’est le congrès.Il faut vous rappeller que ce sont les hommes qui font la valeur des institutions et non l’inverse.La Martinique a besoin de serviteurs loyaux et compétents et non de doucineurs luttant pour garder leur places et leurs prébendes.

    Répondre

  8. José

    10 octobre, 2010 à 14:31

    Bravo au MIM.Plus français que ça tu meurs.Heureusement que le ridicule ne tue pas.L’histoire se fera sans eux et ce sera mieux comme cela car les interférences parasites s’élimineront d’elles même.Nous pourrons compter sur les vrais élus du peuple qui auront su prendre leurs responsabilités et non se lamenter en demandant à l’autre de venir au secours de leur navire à la dérive alors même qu’ils disent partout …….qu’ils ne sont pas français.

    Répondre

  9. MNB

    9 octobre, 2010 à 22:31

    Toujours champions de la confusion mentale…
    Toujours les chantres de la paranoïa !
    Encore un discours pour enflammer les parties de domino !
    Mais pourquoi, au fait ?
    Rien… juste comme ça, histoire de ne pas mourir tout à fait… et d’entretenir la colère et le repli psychique de quelques uns… pendant que le groupe des mimi n’en foutent pas une ramée, comme d’habitude… et si en plus on leur demande de réfléchir pendant un congrès !!!??? oula…

    Répondre

  10. Réaliste

    9 octobre, 2010 à 13:57

    Vivement que ce congrès se tienne sans le RDMIM. Ainsi ils seront en marge de l’histoire et resterons spectateurs des élus qui veulent travailler pour enfin sortir la Martinique de ce marrasme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

- Communiqué de presse de la Région Martinique

Face à un pays qui voit son PIB diminuer de 6%, un chômage des jeunes augmenté de plus de …