Accueil Politique Lésé mwen bat mizè mwen

Lésé mwen bat mizè mwen

Bigoudis

Confinés, trinquez, jouissez de votre confinement comme vous le voulez.

Confinés, trinquez, jouissez avec vos champagnes, dans vos piscines sur vos terrasses de 100 mètres carrés.
Confinés, trinquez, jouissez de vos foies gras, cuissots de chevreuil, et darnes de marlin aux fines herbes.
Confinés, trinquez, jouissez dans vos palaces aux grands jardins avec pergola, vos barbecues et vos salles de sports à domicile.
Confinés, trinquez, enivrez-vous, gavez-vous je n’ai pas envie de vous ressembler.

Confinés, trinquez, jouissez de votre confinement comme vous le voulez.
Confinés, trinquez, jouissez dans vos villas déco stéréotypées payées sur 20 années.
Confinés, trinquez, jouissez de vos cuisines au plan de travail de marbre, vos fours à chaleur tournante et micro-onde programmable.
Confinés, trinquez, jouissez de de vos « Audi Q5 » acquises sur 7 ans, vite, vite avant la saisie pour impayés.
Confinés, trinquez, enivrez-vous, gavez-vous je ne suis pas près de vous ressembler.

Confinés, trinquez, jouissez de votre confinement comme vous le voulez.
Cette période de confinement, mal gérée par la France, mal gérée par la Martinique nous donne à chacun des envies d’évasion. Chacun fait ce qu’il veut, comme qu’il peut !

Grand bien lui fasse !!!
Faites ce que vous voulez.
Mais surtout, foutez-moi la paix !

Foutez-moi la paix avec mes envies de BigMac de Super-Madras ou de Whopper.
Foutez la paix à mes bigoudis qui domptent mes cheveux « grennen », pas lisses, pas plats pas blonds, pas bruns, pas noirs pas Nappy et long comme les vôtres.
Foutez-moi la paix dans mon statut de reléguée des cités inadaptées sans terrasse, sans balcon, avec mes nombreux « yich CAF » comme vous aimez si bien le dire…
Foutez-moi la paix car nous femmes sommes souvent seules à élever, éduquer, instruire notre marmaille.
Foutez-moi la paix avec votre télétravail, votre école à distance tout ça sans wifi et un ordinateur pour cinq.
Foutez-moi la paix avec vos histoires de mal bouffe !
La mal bouffe on y est tous les jours avec ces saucisses de merde, ces pommes de terre pourries ces poulets aux hormones qui seuls nous sont accessibles.
Pour deux euros le kilo, on fait manger la « tjolé ».

Oui j’ai mes ongles en résine, mes tatouages, mes extensions, ma dent en or, et puis après ?
Qu’avez-vous fait vous, avec votre grande instruction, vos diplômes ; pour protéger les plus vulnérables des ravages de cette société de consommation qui nous harcèle, nous matraque sans cesse, à la radio, à la télé, sur les affiches, pour nous dire ce à quoi nous devons ressembler.
Qu’avez-vous fait vous, avec votre grande instruction sinon profiter du système qui n’avantage que les gens de votre espèce, de votre classe sociale.

Et vlan voilà le mot est lâché. Classe sociale !!!
Car c’est bien de ça dont il s’agit !

Cela vous est bien aise de nous laisser cloîtrés, enfermés plus de deux mois, dans à peine 40 mètres  carrés. Privés de sorties, de rivière, de mer et de nos grands-parents.
Ou sont les équipements collectifs et publics qui pourraient permettre des petites promenades, un peu d’aération pour les jeunes enfants ?
Pourquoi ne pas ouvrir de façon maîtrisée, les grand parcs (parc aimé Césaire, le domaine de l’émeraude, foret Montravail, etc..) avec des programmes d’animation et d’activités éducatives permettant à ces jeunes, ces enfants « des cités » ces « yich CAF » de pouvoir décompresser.
Mes amis caissières, éboueurs, livreurs, postiers sont à votre service et vos besoins sont satisfaits.
Qu’en-est-il des nôtres ?

Sur cela vous pourriez décider !!! Non vous préférez attendre.
Attendre les directives de PAPABLAN…

Point de reportages sur la maltraitance de femmes, des enfants, sur la souffrance connue des personnes porteuses de handicaps durant le confinement ?
Au lieu de cela vous venez nous chercher, nous filmer et nous livrer à la vindicte populaire pour vous amuser, nous mépriser, faire le buzz.
Vous choisissez sans gêne de nous dévaloriser, de nous stigmatiser, simplement parce que PAPABLAN a décidé d’ouvrir les Macdonald. Ces mêmes enseignes présentées au cinéma, à la télé dans les radios, sur les affiches comme le symbole de la liberté de se nourrir.

Pourquoi faites-vous cela ?

J’ai répondu sans méfiance et volontiers à vos questions. J’ai répondu sereine, confiante, sans jamais me douter que vous nous feriez à moi et à mon enfant autant de mal.
Nous avons-nous aussi le droit d’en avoir marre ! même si cela vous choque, vous dérange ou vous indispose, ce petit moment au Macdonald représente pour nous une fenêtre d’évasion. L’accès à ce mode de consommation est pour nous gratifiant, bienfaisant …c’est comme ça chez nous….mais ça vous ne pouvez pas le comprendre.
Vous êtes de la classe d’en haut….nous sommes ailleurs et pas du même monde

La beauté est dit-on dans l’œil de celui qui contemple.
Votre regard sur moi sera toujours méprisant. Je connais ma valeur et me passe de votre contentement.
Je vis ma vie fière et digne même si ce n’est pas toujours facile.

Laissez-moi, moi aussi mettre des paillettes dans les yeux de mes enfants.
Le moyen vous déplaît j’en assume la façon.

Vous êtes de la classe d’en haut….je suis ailleurs et pas du même monde.
Lésé mwen bat mizè mwen !

Jeff Lafontaine

Charger d'autres écrits dans Politique

4 Commentaires

  1. Cholet

    22 avril, 2020 à 17:30

    Man fout dako épiw madame! Moi, ce qui m’a choqué c’est la bêtise des gens. Si on ouvre le McDonald ce n’est pas pour les Cabris. Et c’est vrai que les besoins des uns ne sont pas les besoins des autres. Certains dépriment, certains se rejouissent et le bonheur peut venir eh oui, je comprends, d’un bon sandwich Mc do…
    Occupons nous de nos affaires et laissez les gens vivre ( un petit peu).
    La nik

    Répondre

  2. Livio

    22 avril, 2020 à 16:45

    Lésé mwen bat mizè mwen !!! pourquoi pas, mais les 2 mois de confinement ne t’ont pas fait te questionner sur ta condition? Moi oui, et ce n’est pas parce que je suis en villa avec spa, 5 ordinateurs pour 2 etc… Justement je me suis demandé à quoi ça sert? vers quoi on court? qu’est-ce qui nous poursuit? qu’elle est l’essence de la vie?

    Il y aura toujours quelqu’un qui en aura une plus grosse que la mienne. C’est comme ça! Est-ce que pour cela que je dois marcher sur mon prochain pour en avoir plus? Aujourd’hui je réalise que non, je passe à côté de beaucoup de choses comme la principale : La Nature qui vit très bien sans nous et qui ne s’inquiète pas. Un proverbe Africain dit que l’homme seul qui a peur sinon il n’y a rien! Maintenant j’en vois la portée.

    Notre rôle est de prospérer sur cette terre, non pas en recherche de richesses financière et/ou matérielles mais en élévation de soi, et cela passe par la culture, la méditation, la réflexion bref l’utilisation de notre cerveau…. Qu’en faisons nous? Je vais au mac do ….. bref!

    Répondre

  3. SABINE Jocelyne

    22 avril, 2020 à 12:05

    Oui, il faut laisser les gens vivrent leur confinement, trop de dictateurs en puissance.

    Répondre

  4. Florent

    21 avril, 2020 à 23:53

    Merci de nous livrer dans cette architecture bien charpentée, Ton regard sans filtre qui explore la relativité des situations de notre Société Tchou pou tèt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Martinique : ouvre l’œil!

A quoi jouent nos politiques chargés de la gouvernance de la Collectivité Territoriale de …